J'ai eu une mauvaise expérience dans un organisme, il y a à peu près un an. Je n'avais jamais imaginé qu'être employée administrative pouvait être similaire à un travail d'usine. Cela a bien été le cas à cet endroit. Nous arrivions en masse (environ une vingtaine), avions des objectifs, une pression de la part des supérieurs, étions embauchés en CDD pour qu'ils puissent toucher des aides et à la fin du contrat, "au revoir tout le monde !".

Ils devaient embaucher régulièrement, et souvent, faisaient en sorte de ne pas avoir les mêmes salariés. Les employés s'investissent pour rien car selon ton âge, ton éligibilité au sein de Pôle emploi, tu dégages ! Le premier jour là-bas, j'étais motivée, heureuse d'avoir trouvé un travail dans ce secteur qui m'était inconnu.

Je n'avais pas vu mes parents depuis longtemps. Mes proches me disaient : "demande des jours !"

Je n'avais pas demandé de jours à Noël car je ne voulais pas prendre le risque de me faire éjecter. Malgré mon investissement, je venais bosser tous les samedis en période de fêtes et tout ça pour rien. La chef ne sait même pas comment tu bosses et se permet de dire que ton travail convient mais que l'activité n'est pas assez forte pour te garder. Tu sors du bureau de la boss et tu entends que certains ont été renouvelés.

Ah bon ?

Je croyais que l'activité était en baisse !!!

Je retourne à mon bureau, en me pensant : "retour à la case départ...dans trois semaines, je suis à nouveau au chômage !!!"

Deux semaines plus tard, la big boss m'envoie un e-mail : "Pourriez-vous venir à mon bureau à 11h ? J'ai une proposition à vous faire." Je me pointe au rendez-vous...ils ont dû faire des calculs, par rapport à Pôle emploi ou je ne sais quoi et hop !  J'ai été renouvellée pour trois mois de plus. Donc je me suis permise, à ce moment-là, d'imposer des jours pour aller voir ma famille...

Ah oui, ce qui m'a fait sourire, c'est que les critères de renouvellement pour la majorité des personnes étaient basés sur tes études. Vous allez me dire "c'est normal !" Ecoutez plutôt la suite : les personnes renouvelées et susceptibles de rester étaient les personnes ayant étudié le droit !

Les salaires n'étant pas très hauts et le travail en lui-même, pas intéressant pour eux. Je n'étais pas étonnée d'entendre que ces jeunes avaient plus d'ambition que de rester derrière un bureau en train de saisir toute la journée comme un robot.

 

Si vous saviez ce que les collègues racontaient (les titulaires, je précise...ceux qui sont là depuis des années et qui resteront là pour toujours).

"C'est inadmissible de prendre des congés alors qu'ils sont en CDD !"

Sauf que...je n'ai pas pu laisser passer ça !

"Quand vous êtes rentrés dans la boîte, vous arriviez en CDD et si vous faisiez l'affaire, vous étiez sûrs d'être en CDI ! Pour nous, l'investissement n'est plus nécessaire. Nous servons de bouées de sauvetage, on remplit les trous ! Il y a des malades...on est là !!! Il y a des personnes en congés...on est là !!! Il y a plus de travail que prévu ce mois-ci...on est là !!! Pendant que nos enfants sont en vacances...on est là !!! J'ai plus eu de boulot en 10 ans, que vous en 30 ans !!! On ne peut jamais avoir de projets, nous avons des vacances imposées (chômage) !

J'étais très remontée ! Nous étions plusieurs à chercher du travail, et surtout, quelque chose de stable.

On en a marre de faire des efforts pour aucun résultat !

Il y a des gens qui ne comprennent pas.